Tour du Beaufortain – Etape 5/5

Tour du Beaufortain 👣 dernière étape …

Réveil 06 h 30 pour cette dernière journée dans le Beaufortain et encore le brouillard ! Après le petit déjeuner où je me suis bien gavé de confiture de myrtilles 😊 départ à 07 heures 40 du refuge Les Arolles direction Queige.

Après une courte montée au col de La Bathie (1889 m) le sentier se poursuit à flanc de montagne avant de s’engager en direction du Col des Lacs par la traversée du plateau des lacs de Lavouet.
Au col des Lacs (2250 m) il neige ! Pas de gros flocons ❄️ mais le froid est là. Il ne faut pas s’éterniser et entamer la descente jusqu’au chalet de L’aulp de Tours (1982 m) et rejoindre la crête de la Roche Pourrie (2050 m). 

C’est une longue descente pour rejoindre le gîte de Molliessoulaz (950 m), à travers la forêt 🌳.
La descente sur Queige se poursuit jusqu’au pont du Doron.

Le soleil ☀️ est de retour pour effectuer la dernière montée et rejoindre le centre du village de Queige, (590 m) et profiter de ces derniers instants sur le tour du Beaufortain ! 👣

Départ : 07 heures 40
Arrivée : 12 heures 35
Dénivelé + 400 m
Distance : 16 kms

Très beau Tour du Beaufortain, mais à refaire par beau temps .

Tour du Beaufortain – Etape 4/5

Après la randonnée sous la pluie et le froid, j’ai vraiment apprécié l’accueil au Refuge De Presset, et de faire sécher les chaussures et les vêtements sous le poêle à bois ! Ambiance sympathique pour cette soirée, avec au menu d’excellentes pâtes carbo, avant une bonne nuit de sommeil et de reprendre la marche en direction du refuge des Arolles. 😉

Le brouillard est au rendez-vous le matin à 07 heures, mais une éclaircie vers 08 heures, permet de faire quelques photos avant de partir en direction du col du Bresson.
J’avais envisagé de passer au pied de la Pierra Menta et ensuite au Lac d’Amour pour rejoindre le col du Coin, mais le mauvais temps a eu raison de cette tentation et j’ai donc suivi le tracé du officiel du Tour du Beaufortain qui passe par le col du Bresson (2469 m) et ensuite au Chalet d’Alpage de la Conchette et le Chalet du Coin, après une bonne descente. 

La montée au col du Coin est régulière et sans difficulté particulière, hormis la pente finale, assez raide dans les éboulis, et devenue assez glissante.
Au col du Coin (2398 m), une longue descente piégeuse (terrain très glissant) conduit jusqu’au refuge de la Coire (2059 m). Quelques rayons de soleil  apparaissent et permettent de récupérer un peu de chaleur.

Le passage au Cormet d’Arrêche se fait dans un brouillard épais avant d’entreprendre la descente vers le lac St Guerin par le Vallon d’Arêches. Le sentier traverse des alpages et rejoint le Lac des Fées pratiquement invisible à ce moment…
La descente continue entre alpages et bosquets, en franchissant à plusieurs reprises les ruisseaux sur des passerelles en bois.
L’arrivée au chalet du Darbelay est l’occasion d’apercevoir un bout du lac St Guerin grâce à une éclaircie bien appréciée. 

La traversée de la prairie occupée par de magnifiques tarines permet d’arriver jusqu’à la passerelle du Lac St Guerin (1557 m). Cette passerelle himalayenne relie les deux rives du lac et évite de faire le tour.
Enfin du soleil et de la chaleur pour cette montée en direction du refuge de L’Alpage (2000 m), ça fait du bien 😊

Ce refuge est fermé depuis le 14 avril 2016, suite à un incendie. Après des travaux de rénovation il va réouvrir au mois de décembre 👌
Je continu la route pour rejoindre le refuge des Arolles en suivant la piste, mais le brouillard est revenu !

Le chemin se poursuit dans les pierriers en passant par le lac Tournant (2002 m) et en traversant un ruisseau assez impressionnant, avec une eau d’une pureté exceptionnelle.
Rejoindre le refuge Les Arolles (1900 m) par la Grande Combe.

Délicieuse lasagnes au Beaufort au refuge des Arolles👌👌

Départ : 08 h 20
Arrivée : 15 h 00
Dénivelé + 870 m
Distance : 22 kms

Tour du Beaufortain – Etape 3/5

La troisième étape du Tour du Beaufortain était la journée que j’appréhendais le plus, non seulement à cause de la distance, non pas 22 mais près de 24 kms au final, pas seulement au vu du dénivelé près de 1700 mètres positif, mais du fait de la météo; et je n’ai pas été déçu !
L’étape refuge de La Roselette (1871 m) au refuge de Presset (2514 m) été dantesque, la pluie m’a accompagnée toute la journée, associée au brouillard, au vent et au froid par moment, je m’en souviendrai ! 


Au départ de la Roselette quelques gouttes 💦 mais pas de quoi effrayer un randonneur, mais au fil de la randonnée cela s’est transformé en déluge.
J’avais choisi d’avancer mon départ d’une demi heure, c’est donc à 07 heures 30 que je quitte le gîte.
Après une montée agréable et régulière à travers les alpages de La rosières des Prés et des pâturages de La Balme, j’arrive au Plan Des Dames (2050 m).

Je croise les deux premiers randonneurs depuis mon départ de mardi au niveau du Tumulus ! Je poursuis la route en direction du col de La Croix du Bonhomme (2329 m) où est présent le berger à l’abri sous la cabane. Avec plusieurs centaines de moutons 🐑 et deux patous il a fort à faire. Je rejoints le refuge du col de La Croix du Bonhomme (2433 m) à 10 heures 35 et j’entame la descente en direction des Chapieux, dans le brouillard et sous une pluie qui a redoublée d’intensité. ☔️

L’arrivée à Murs (1760 m) est l’occasion de faire une petite pause sous le porche d’un chalet avant de continuer sur la route du Cormet de Roselend pour rejoindre le sentier direction la combe de la Nueva.
La pluie ne cesse de tomber, le vent commence à devenir froid et les chemins se transforment en ruisseaux ! 


Je croise des Tarines 🐮 qui se sont regroupées pour atténuer l’effet de cette pluie froide. La montée de la Combe de la Nueva est régulière, le brouillard s’est légèrement levé ce qui permet d’admirer les sommets environnants. 

Sous le sommet Il faut se faufiler à travers les gros rochers et bien suivre le marquage pour éviter des détours. Le dernier sentier avant le col du Grand Fond (2671 m) est raide et il faut puiser dans les réserves pour arriver sur la crête où souffle un vent glacial.
La vue sur le lac Presset et le refuge fait plaisir à voir et 25 Minutes après je suis au chaud devant un thé ! 

Certainement une étape parmi les plus dures que j’ai eu à faire !
Merci au gardien du refuge 👏 pour le poêle à bois 😎 et les spaghettis du soir qui nous ont bien requinquées 🍝

Départ : 07 h 32
Arrivée : 14 h 45
Dénivelé + 1670
Distance : 24 kms

Tour du Beaufortain – Etape 2/5

Très bonne étape au refuge de L’achat, bon repas et une bonne nuit, très calme.
Ce matin après le petit déjeuner direction le refuge de Roselette.


Quelques kilomètres dans la forêt en gardant un œil sur la chaîne des Aravis, avant de rejoindre le Chard du Beurre et les alpages jusqu’au col de Lezette (1786 m)
C’est l’occasion de croiser de nombreux troupeaux de vaches, en majorités composés d’Abondances et de Tarines. Les Abondances sont facilement reconnaissables, ça crève les yeux… 😜


La traite de fait dans les alpages grâce à des machines à traire mobiles 🐂

À partir du col de la Lezette c’est un chemin en crête qui permet d’apercevoir les barrages de Roselend, St Guerin et celui de la Girotte mais également d’admirer en permanence le massif du Mont Blanc.
Une pause au refuge de le Croix de Pierre est la bienvenue, limite entre les deux Savoie. (Col de Very) (1962 m)


Le chemin pour rejoindre le col du Joly (1989 m) est une succession de descentes et de montées, dont une qui fait prendre près de 150 mètres d’un coup 😰
Du col de Joly, en moins d’une demi-heure, on rejoint le refuge de Roselette (1871 m), face au dôme de Miage.

Ce soir encore le refuge est pour moi 😎

Heure de départ : 08 h 03
Heure d’arrivée : 13 h 45
Dénivelé + 900 m
Distance : 20 kms

Demain grosse étape pour rejoindre le refuge de Presset.

Tour du Beaufortain – Etape 1/5

Première étape du Tour du Beaufortain au départ de Queige (590m) jusqu’au refuge du Lachat.

Début de randonnée en forêt avec un parcours souvent très raide jusqu’à la Palette (1716 m) avant un chemin plus tranquille pour rejoindre le refuge (1555 m)

Étape très ensoleillée avec une vue magnifique sur le massif des Aravis jusqu’à la Pointe Percée et le massif du Mont Blanc, mais aussi au loin la Pierra Menta.


Aucun randonneur de croisé ! Ce soir le refuge est pour moi tout seul 😜
Deuxième étape en direction du refuge de Roselette. 👌

Départ : 10 h 07
Arrivée : 15 h 08
Dénivelé + 1200
Distance 14,9 kms